Recherches

Google ou Facebook est-il plus écologique?


Une course au sceptre de durabilité. Parmi les plus intéressés par Titre il y a Facebook qui surpasse Google et, à travers un communiqué de presse, fait connaître son impact environnemental: l'analyse comprend la gestion des bâtiments, le transport des employés et, bien sûr, l'énergie requise par les centres de données et les serveurs.

Il y a 950 millions d'utilisateurs actifs sur Facebook et selon les estimations relatives à 2011, 285 000 tonnes de CO2 ont été émises pour assurer leur fonctionnement. Facebook souligne que la consommation obtenue pour chaque utilisateur individuel est un excellent résultat. Chaque compte Facebook pèse sur l'environnement avec 269 grammes de CO2, l'équivalent de consommer un verre de lait.

Facebook révèle également l'origine de l'énergie utilisée. 23% proviennent de énergies renouvelables, alors que 27% de la demande est satisfaite par le charbon, 20% sont achetés à des tiers, 17% proviennent des usines de gaz naturel et 13% de centrales nucléaires. La prochaine étape consistera à augmenter l'énergie propre en portant le pourcentage à 25% d'ici la fin de l'année.

La comparaison avec le colosse était inévitable Google qui en 2010 a produit 1,5 million de tonnes de CO2. Les données datent de deux ans, donc une comparaison sincère n'est pas appréciable; depuis lors, Google a atterri en tête du classement de Greenpeace, le défi de Facebook. La course à la durabilité est en cours, qui terminera premier sur la ligne d'arrivée neutre en carbone?


Vidéo: Un béton européen plus écologique, plus performant et moins cher (Octobre 2021).