Recherches

Audit énergétique en entreprise: voici les éclaircissements


Voici les clarifications au sujet de audit énergétique dans les entreprises publié par le ministère du Développement économique. Dans une circulaire de mai 2015, les explications de l'application des dispositions de l'article 8 du décret législatif n ° 102 du 4 juillet 2014 commencent enfin, qui impose l'obligation de diagnostic énergétique pour certains types d'entreprises.

En fait, le 5 décembre 2015, la date limite à laquelle grandes entreprises et entreprises à forte intensité énergétique doit effectuer le diagnostic énergétiquemais en l'absence de documents explicatifs, il n'y a pas grand-chose à faire.

Le document publié par le MISE, dont nous résumons ci-dessous un résumé, intègre les contributions de l'ENEA et a fait l'objet de comparaisons avec les principales associations du secteur. Le MISE lui-même souligne qu'il peut y avoir des mises à jour afin de clarifier davantage les questions qui peuvent se poser lors de la mise en œuvre de l'art. 8 du décret législatif 102/2014.

D. Lorsqu'une entreprise est qualifiée de `` grande '' aux fins de l'application de l'obligation de diagnostic énergétique?

A. La `` grande entreprise '' est l'entreprise qui emploie au moins 250 personnes, quelle que soit l'ampleur des deux autres critères, ou l'entreprise qui, même si elle emploie moins de 250 personnes, réalise un chiffre d'affaires annuel supérieur à l'euro et un budget annuel total de plus de 43 millions d'euros. Les normes de référence sont la recommandation 2003/361 / CE et l'arrêté ministériel du 18 avril 2015 qui le reconnaît.

D. Lorsque l'entreprise se qualifie entreprise à forte intensité énergétique?

R. Entreprises à forte consommation d'énergie (ou à forte intensité énergétique) soumises à l'obligation de diagnostic énergétique sont les entreprises inscrites sur la liste annuelle établie au Fonds de péréquation du secteur de l'électricité en vertu de l'arrêté interministériel du 5 avril 2013.

D. Existe-t-il des cas d'exemption de l'obligation d'audit énergétique?

Il est dispensé de l'obligation d'exécuter le diagnostic énergétique l'entreprise à forte intensité énergétique dans le cas où elle adopterait l'un des systèmes de management volontaires tels que EMAS, ISO 50001, EN ISO 14001 à condition que le système de management susmentionné comprenne un audit énergétique réalisé conformément à la DL 102/2014.

D. L'obligation de diagnostic énergétique s'applique-t-il aux administrations publiques?

R. Non, l'obligation ne s'applique pas aux administrations publiques. La reconnaissance de l'administration publique est effectuée annuellement par l'ISTAT avec ses propres dispositions et publiée au Journal officiel avant le 30 septembre conformément à la loi n ° 196 du 31 décembre 2009.

D. Objet de l'obligation de diagnostic énergétique est le site de production, mais que signifie cette définition?

A. Un site de production est un endroit géographiquement défini où un bien et / ou un service est produit, dans lequel l'utilisation de l'énergie est sous le contrôle de l'entreprise.

D. Entreprises multisites soumises à l'obligation, sur quels sites et sur combien de sites doivent-elles réaliser le diagnostic?

A. Les entreprises multisites soumises à l'obligation doivent diagnostic énergétique sur un certain nombre de sites proportionnés et suffisamment représentatifs pour permettre une image fidèle du performance énergétiqueglobal dans l'entreprise et d'identifier de manière fiable les opportunités d'amélioration les plus significatives.

D. Quels sont les sujets qui peuvent conduire une audit énergétique dans les entreprises?

R. Jusqu'au 19 juillet 2016, le diagnostic énergétique peuvent être menées par toutes les parties énumérées à l'article 8, paragraphe 1 (sociétés de services énergétiques, experts en gestion de l'énergie ou auditeurs énergétiques) même si elles ne disposent pas de certifications délivrées dans le cadre de l'accréditation. Après cette date, les diagnostics doivent être réalisés par des sujets certifiés par des organismes agréés conformément à l'art. 8 paragraphe 2 du décret législatif 102/2014. En ce qui concerne uniquement le système EMAS volontaire, l'organisme responsable de l'exécution diagnostic énergétique est ISPRA.

D. Quelles sont les exigences minimales que le diagnostic énergétique doit se conformer pour remplir l'obligation?

R. Le diagnostic énergétique doit être conforme aux dispositions de l'annexe 2 du décret législatif 102/2014. Cette exigence est remplie si le diagnostic répond aux critères minimaux contenus dans les normes techniques UNI CEI EN 16247 parties 1 à 4. Le diagnostic énergétique se complète par l'identification d'une voie vertueuse, en termes d'interventions d'efficacité énergétique, comme la réduction des besoins énergétiques.

D. Aux fins du premier accomplissement de l'obligation de diagnostic énergétique, quelle période devrait être considérée pour évaluation de la consommation d'énergie?

A. Pour l'évaluation de la consommation d'énergie, on considère l'année civile précédant la nième année, dans laquelle le sujet est obligé.

D. Quels sont les délais d'exécution de la diagnostic énergétique?

R. Conformément à l'article 8, paragraphe 1, le diagnostic énergétique doit être joué avant le 5 décembre de la nième année, à partir de 2015.

D. Au moment où les diagnostics ultérieurs doivent être soumis

A. Les diagnostics postérieurs au premier doivent être soumis 4 ans après la présentation du précédent, afin de respecter l'intervalle maximum de 4 ans prescrit par la norme.

D. Qui est la personne responsable de la transmission des données?

R. La personne chargée de communiquer les résultats de la diagnostic énergétique est le représentant légal de la société soumise à l'obligation.

Q. Le diagnostic réalisé dans le cadre du système de management volontaire EMAS, ISO 50001 ou ENI ISO 14001 doit-il être communiqué à l'ENEA?

A. L'entreprise qui a adopté un système de gestion volontaire est toujours tenue de communiquer le résultat de la diagnostic énergétique menées dans le cadre du système de gestion. Limitée au système EMAS uniquement, la communication doit également être faite à l'ISPRA.

D. Quelles sanctions sont appliquées aux parties non conformes?

A. Les grandes entreprises et les entreprises à forte consommation d'énergie qui n'effectuent pas le diagnostic visé à l'article 8, paragraphes 1 et 3, sont passibles d'une amende comprise entre 4 000 et 40 000 euros. Quand le diagnostic énergétique n'est pas exécutée conformément aux exigences de l'article 8, une sanction administrative pécuniaire de 2 000 € à 20 000 € s'applique. La sanction ne dispense pas de procéder au diagnostic, qui doit en tout état de cause être communiqué à l'ENEA.


Vidéo: G1Plan - Vers plus defficacité énergétique dans les entreprises (Septembre 2021).