Recherches

Expo 2015 au nom de la sécurité et de la légalité


Un protocole d'accord a été signé le 10 janvier, dans la Sala dell'Orologio du Palazzo Marino, visant à protéger la légalité et la sécurité au travail pendant toutes les activités concernant l'Expo 2015. Le protocole garantira la santé des travailleurs et réglementera la sécurité sur le lieu de travail . Le but du protocole est également d'empêcher l'infiltration du crime organisé. Le maire et le commissaire extraordinaire de l'Expo 2015 étaient présents lors de la signatureGiuliano Pisapia et le conseiller pour les politiques du travail Cristina Tajani pour la Municipalité, le PDG d'Expo 2015 SpAGiuseppe Sala, le maire de RhoPietro Romano, les secrétaires généraux de la CGIL, du Cisl et de l'Uil de MilanOnorio RosatiDanilo Galvagni estWalter Galbusera, les secrétaires généraux et les représentants des syndicats confédéraux (Fillea CGIL, Filca Cisl et Feneal Uil, le vice-président d'AssimpredilLuca Botta, les représentants de la Coop. C.M.C Briqueteurs & Cimenteurs de Ravenne et le Secrétaire de l'Association lombarde des coopératives de production et de travail Alcopl Legacoop.

Le protocole d'accord est fondé sur cinq articles, chacun visant un objectif différent. Tout d'abord, la sécurité et la régularité qui prévoient une mise à jour constante par les syndicats, mais aussi la protection du marché du travail et des systèmes de contrôle qui surveilleront chaque accès aux chantiersExpo de Milan. Sur le site Web de la municipalité de Milan, vous pouvez lire intégralement les 5 articles qui serviront de pilier pour la sécurité et la légalité de l'événement Expo 2015.

art. 1 - Sécurité et régularité - Les syndicats seront informés de l'état d'avancement des travaux et de l'éventuel recours à des sous-traitants, qui devront nécessairement se conformer aux protocoles et directives. En ce qui concerne la protection de la santé et de l'intégrité physique, un comité de sécurité sera créé.
art. 2 - Contraste avec le phénomène des infiltrations mafieuses et criminelles - Référence est faite au Protocole de légalité entre la Préfecture de Milan et la société Expo 2015 SpA.
art. 3- Marché du travail - La Coop. Muratori & Cementisti di Ravenna, la société qui a remporté le contrat pour la plaque de site Expo s'engage, en cas d'embauche de main-d'œuvre pour le chantier, à embaucher 10% du personnel en licenciements extraordinaires et / ou par dérogation, en déplacement, chômeurs suite à des procédures de licenciement et chômeurs. Cette obligation sera incluse par l'entreprise dans tout contrat de sous-traitance.
art. 4 - Gestion informatique des documents - Expo 2015 SpA lancera une plateforme informatique spécifique pour la gestion du chantier pour le contrôle du personnel et des véhicules, la coordination des entrepreneurs opérant sur le site et pour informatiser les procédures d'autorisation des sous-contrats et des fournitures. Le système informatique doit donc collecter les données et documents provenant des artistes interprètes, analyser les données, publier les données reçues selon des schémas définis et approuvés par Expo 2015 SpA.
art. 5 - Accès au chantier - Les véhicules et les travailleurs seront vérifiés au moyen de systèmes de contrôle appropriés et surveillés conformément aux procédures énoncées dans le protocole sur la légalité.


Vidéo: COURS PHILO: NATURE ET CULTURE (Septembre 2021).