Recherches

Milieu marin: Pelagosphera l'étudie et le protège


Environnement marin et milieu aquatique, plus généralement: c'est là que toutes les activités de la coopérative turinoise «nagent» Pelagosphera. Composé de trois partenaires (Nicola Nurra, Marco Battuello et Rocco Mussat Sartor), il s'occupe de la surveillance environnementale mais est également très engagé dans la diffusion et la sensibilisation aux problématiques liées aux'Environnement marin et sa protection. Nurra, le président, nous dit dans quelles eaux navigue Pelagosphera.

1) Quand êtes-vous né et de quelles expériences venez-vous concernant le milieu marin?

La Coopérative Pelagosphera a été fondée en mars 2010 et est actuellement composée de 3 membres, deux naturalistes et un biologiste qui vivent et travaillent à Turin tout en traitant avec Environnement marin. Chacun des membres a une longue formation académique, un doctorat en conservation de la biodiversité et biologie évolutive et une expérience acquise dans le domaine de la recherche en sciences marines, en écologie, en éthologie et en surveillance environnementale, en particulier dans environnement marin et marin-côtier.

2) Quelles activités effectuez-vous dans le milieu marin?

La surveillance environnementale est la principale. Les deux dans Environnement marin, tant dans le monde aquatique, nous assurons des services de surveillance du territoire, des écosystèmes et du milieu marin mais aussi aquatique en général. Le siège opérationnel de l'Université de Turin garantit des normes de qualité élevées et permet un dialogue continu avec le monde académique. Nous traitons également conservation de la biodiversité, diffusion scientifique et enseignement dans les écoles de tous types et niveaux.

3) Avec quelles entités publiques et / ou privées collaborez-vous, en ce qui concerne le milieu marin et non marin?

Principalement avec des universités et des centres de recherche, avec des aires marines protégées et des parcs nationaux ou régionaux. Nous sommes partenaires d'entreprises privées dans la mise en place de monitoring off-shore sur plateformes et usines de regazéification, nous travaillons et avons travaillé pour IREN Energia, FIAT, ERM Italia. À propos de Environnement marin, nous sommes également activement impliqués dans le suivi du naufrage du Costa Concordia sur l'île de Giglio.

4) Que proposez-vous dans le cadre d'une formation sur le milieu marin?

L'éducation et la formation restent un thème central pour Pelagosphera. Nous avons de nombreux projets pédagogiques, notamment liés à'Environnement marin, dédié aux écoles de tous niveaux. Il y a le projet EAMM (Marine Mediterranean Environmental Education), financé par la Région Toscane et le Piémont Education Centre et à l'Université de Turin, nous organisons des cours et des séminaires, nous assistons les étudiants dans leur thèse ou leur stage au Laboratoire de biologie marine de l’Université de Turin.

5) Réalisez-vous des études ou des analyses d'impact environnemental?

Nous offrons professionnalisme et compétence tant au public qu'au secteur privé, nous fournissons des outils et des connaissances pour mener au mieux des études d'impact environnemental avec la collaboration de professionnels du secteur. Le réseau de professionnels travaillant avec la coopérative est en mesure de couvrir les besoins du client, tant en milieu marin, en milieu aquatique en général, qu'en milieu sous-marin.

6) Quelles sont vos activités éducatives et à qui s'adressent-elles?

Pelagosphera accorde une attention particulière aux aspects relatifs à la formation des jeunes, compte tenu de la prise de conscience et des connaissances desEnvironnement marin et non, un élément essentiel de la connaissance de chaque citoyen. Les propositions modulées en fonction de l'âge et des écoles prévoient des projets éducatifs sur'Environnement marin, ateliers, séminaires, visites de laboratoires et de collections de musées, excursions interdisciplinaires.

7) Dans quelle mesure les citoyens sont-ils conscients des conditions dans lesquelles se trouve le milieu marin et des dangers qu'il court?

Question complexe. Aujourd'hui là'Environnement marin et non, et sa protection n'est certainement pas au centre de l'attention dans le pays. La perception est qu'il y a peu d'intérêt d'en haut, c'est donc la subjectivité et la conscience du citoyen individuel qui déterminent une conscience plus ou moins grande. L'école peut faire beaucoup à cet égard. À notre guise, nous ne manquons pas une occasion d'affronter les «gens ordinaires», de stimuler les administrations locales et d'essayer de transmettre des messages corrects et ciblés afin que chacun puisse contribuer même avec de petits gestes quotidiens à protéger le patrimoine constitué parMilieu marin et aquatique très en danger et hautement menacé.

Si vous avez aimé cette interview, continuez à me suivre également sur Twitter, Facebook, Google+,
Pinterest et… ailleurs il faut me trouver!

Cela pourrait aussi vous intéresser

  • Éthologue canin et felin


Vidéo: Les techniques vidéos dobservation du milieu marin Staviro et Micado (Octobre 2021).