Solaire

L'énergie solaire qui sauve l'Afrique


Dans le pays de Bénin, en Afrique de l'Ouest, seulement 20% de la population a accès àélectricité et dans les zones rurales, le pourcentage est encore plus faible. Pour les familles, la seule alternative possible est d'utiliser al kérosène, coûteux, dangereux et hautement nocif.

Les conditions climatiques de ces endroits n'aident pas du tout, dans la partie nord du pays, il n'y a qu'une seule saison des pluies, cela signifie que les agriculteurs peuvent se concentrer sur la récolte pendant une période limitée de l'année en raison du manque d'approvisionnement en eau pour le irrigation des cultures.

La vie des habitants de l'Europe est faite d'interrupteurs, un pour faire fonctionner la machine à café le matin, un pour la télé, pour l'ordinateur, pour la lumière, pour démarrer la voiture, sans oublier les robinets ... la qualité de vie des habitants de Bénin, pour nous Européens, c'est même difficile à imaginer.

Heureusement, il existe des organisations à but non lucratif qui, avec une série de campagnes, embrassent différentes causes et parmi celles-ci, il y a aussi celle de Bénin avec l'asbl Fonds d'éclairage solaire électrique (SELF). L'organisation teste une solution innovante, la technologie Solar Market Garden. Le programme lancé par SELF vise à assurer l'eau pour lesirrigation des cultures et l'électricité pour éliminer les systèmes à base de kérosène.

Pour mener à bien le projet, SELF a collaboré avec ADESCA, une ONG locale œuvrant pour le développement économique, social et culturel dans le district nord de Kalale. Dans ce quartier, le partenariat entre ADESCA et SELF a réussi à installer panneaux solaires connecté à une pompe capable d'extraire eau d'un puits assez profond. L'eau, ainsi extraite, est envoyée dans un réservoir d'une capacité de 5547 gallons (20997,6 L.), le réservoir est relié à son tour à un système de irrigation goutte à goutte pour utiliser efficacement leeau du puits.

Pour assurer un plus grand développement social, SELF et ADESCA ont lancé leurs campagnes dans des coopératives agricoles gérées par des groupements de femmes. Ces communautés peuvent compter sur une source d'eau fiable afin de pouvoir cultiver même pendant les saisons sèches.



Vidéo: Lénergie en Afrique à lhorizon 2050 (Décembre 2021).