Recherches

Lombardie, la région la plus cimentée d'Italie


Ces derniers temps, l'Italie a détruit 7 mètres carrés de les terres agricoles par seconde. Si cela semble ridicule, il suffit de considérer qu'en 54 ans, l'Italie a détruit une zone de les terres agricoles beaucoup plus grande que toute la région des Pouilles. Bref, l'Italie perd du terrain et pas seulement au sens métaphorique.

Si l'un de vous a pensé à blâmer le énergies renouvelables et de supposer qu'ils sont les systèmes solaires soustraire terre à l'agriculture... l'hypothèse tombe, en fait le phénomène dramatique s'est produit uniquement en Italie et non dans le reste de l'Europe, de plus l'estimation se réfère aux 54 années qui se sont écoulées entre 1956 et 2010. Le pic de consommation de terres agricoles il s'est produit dans les années 90, avec une destruction d'environ 10 mètres carrés de terres agricoles chaque seconde. Les terres agricoles ont cédé la place au béton et à l'asphalte avec un pourcentage de sol cimenté qui est passé de 2,8% en 1956 à 6,9% en 2010, soit 20 000 mètres carrés de surface de béton et d'asphalte.

La recherche a été développée par l'ISPRA et a été mise en avant en février dernier, à l'occasion d'une conférence sur l'utilisation des sols tenue à Rome. Selon le rapport ISPRA, parmi les régions d'Italie, la plus cimentée est la Lombardie, la seule à avoir perdu plus de 10% de ses terre agricole.

construction excessive ce n'est pas un phénomène lié à la croissance économique plutôt qu'à une utilisation imprudente du territoire. L'utilisation du sol génère de nombreux problèmes hydrogéologique ce qui aggrave la situation déjà délicate de la chaussure. Selon un rapport de la Commission européenne, entre 1990 et 2006, «seulement» 2,3% des terre agricole, une perte terrible mais si l'on considère que ce pourcentage en Italie s'élève à près de 7%, le tableau général met en évidence une réalité dramatique: l'Italie perd littéralement du terrain!



Vidéo: La Campanie, lombre du Vésuve (Décembre 2021).